musee-robert-tatin-cosse-le-vivien


 Un musée incontournable qui vous donnera l'impression d'avoir quitté la France pour vous retrouver en Amérique du Sud !

Qui est Robert Tatin ?

C'est un artiste mayennais, né à Laval en 1902. Il est issu d'un milieu modeste. Il obtiendra cependant son certificat d'étude, puis entrera comme apprenti peintre en bâtiment. C'est à cette époque que tout commence. 

Il se rend à Paris en tant qu'ouvrier peintre mais dans le même temps fréquente les académies de Beaux Arts de Paris ouvertes pour étudier le dessin et l'art des fresques.

Obligé de rejoindre Chartres pour son service militaire, il en profitera pour apprendre la géométrie dans l'espace et la trigonométrie.

Il finira par rentrer à Laval en 1925, à l'age de 23 ans, et se lancera dans une nouvelle formation de charpentier avant de créer sa propre entreprise en bâtiment qui connaîtra un succès certains. C'est lors de ces années, qu'il profite de ses vacances pour voyager et visiter L'Europe, l'Afrique du Nord et New-York.

Malheureusement, la guerre éclatera avec son lot d'horreurs qui le marqueront au point qu'il arrêtera tout pour se consacrer uniquement à l'art en tant que céramiste et peintre. Il fréquente alors les plus grands : Prévert, Cocteau, Giacometti et jouit d'une reconnaissance nationale.

Puis, il décide de partir pour le Brésil, dans un premier temps, afin d'approfondir ses connaissances dans le domaine de la céramique et dans divers pays d'Amérique du Sud afin de peaufiner sa technique. Il va très vite bénéficier d'une reconnaissance internationale grâce à au contact avec les amérindiens qui joueront un rôle de libérateur. Il plongera dans le monde de la spiritualité, de la couleur et des formes.

Il revient en France en 1955 et achète une maison à Cossé le Vivien avec sa jeune épouse. Tous deux se lancent alors dans la construction de leur vie : "La maison des champs".

Autant dire que se pencher sur cet homme voyageur, architecte, céramiste, sculpteur, créateur de vêtements, peintre, ... est passionnant et pouvoir visiter ce site qu'il a crée l'est tout autant

Les jardins :

Les jardins, autour de l'œuvre monumentale qui est devenu le musée, ont leur importance car ils ont été pensés. On y retrouve des petits jardins à proximité à la découpe bien précise, marquée de la main de l'homme, puis des jardins un peu plus grands, reliés par un réseau de chemins et enfin des espaces verts de bocages laissés à l'état sauvage.



L'impressionnant musée :

Robert Tatin et sa femme y consacreront 20 ans de leur vie. Le but était de créer une maison des champs telle un carrefour entre l'orient et l'occident. Un lieu de rencontres des différentes formes d'art.

On y parvient en passant par  l'Allée  des Géants qui vous contemplent de haut. On y croise être et avoir, Jeanne d'Arc mais aussi différents artistes tels Auguste Rodin, Douanier Rousseau, Toulouse Lautrec, ... 

C'est un véritable hommage qui leur est rendu.

allee-des-geants-robert-tatin





En bas de cette allée, le regard s'arrête sur la Porte des Géants, un haut relief représentant les peintres préférés de Tatin : Rembrandt, Van Gogh, Léonard de Vinci, Goya et Delacroix. Il est juste impressionnant car après avoir parcouru cette allée où l'on se sent un peu petit on se heurte à du monumental dont le sens ne se livre pas aussi aisément.

Puis arrive l'œuvre que je préfère à l'entrée du musée, le Dragon, qui n'a pas la même connotation qu'on lui donne en occident. Ici, c'est un gardien et un protecteur des hommes.

le-dragon-robert-tatin

Juste à côté on aperçoit une maison très ancienne qui aura été le point de départ du travail de l'artiste. Il est d'ailleurs enterré dans son jardin. 

La maison peut se visiter sur rendez-vous.



Mais entrons dans le sublime Jardin des méditations voyageons au cœur de l'âme, au cœur des civilisations, dans un lieu de repos, entouré de gardiens qui veillent. C'est fou le bien être, la plénitude, la beauté, qui émerge de ce jardin à nul autre pareil. C'est un lieu, un monde différent où il est plaisant de se perdre, une invitation à la rêverie, à la connaissance des autres et d'autre chose. Je suis à chaque fois autant touchée car oui malgré la distance j'aime à y retourner. 

jardin-des meditations-tatin




Donc si vous passez par la Mayenne ce serait dommage de ne pas y faire  un saut !


Informations pratiques :

  • Le musé est ouvert tous les jours sauf le mardi, le 24 et 25 décembre et au mois de janvier.
  • Les horaires sur leur site Musée Robert Tatin
  • Tarifs: 6€ plein tarif
  •             3.50€ tarif réduit
  •             Gratuit pour les moins de 10 ans