Un festival unique et grandiose qu'il ne faudrait pas manquer si vous venez dans l'Est. Multiple, ouvert et gratuit, c'est une immersion artistique et urbaine qui se divise en trois parcours inspirés cette année par la commémoration des cinquante ans du premier pas de l'homme sur la Lune.

Du 20 juin au 7 septembre, vous pourrez si ça vous intéresse faire en journée le parcours de Street Art et Art et jardin et à la nuit tombée mon préféré : Pierres numériques !

Le parcours nocturne, Pierres Numériques :


Une douzaine d’œuvres qui sont comme autant d'invitations à explorer de nouveaux univers que ce soit à travers des vidéos, des projections, du mapping, ... De superbes spots photos, terrains de jeux visuels qu'on ne veut plus voir finir !

Mes préférés pour vous donner une petite idée :


* Morphosis : A la cathédrale Saint Etienne, un mapping crée par Vincent Masson et le collectif Sin pour le son. Ce sont des fenêtres poétiques qui s'ouvrent sur un temps passé et légendaire (le Graoully) et nous emporte dans un conte visuel sublime.






* Mutation du visible, dans le quartier de la préfecture, un street mapping, une histoire de perception de la Lune produite par Anaïs Tondeur qui en a étudié les différentes perceptions au cours du temps et nous interroge sur le statut du discours scientifique.


* Constellations, une installation audio visuelle, à la pointe Fabert sur l'eau. Produit par Joanie Lemercier qui utilise la lumière sur des gouttes d'eau comme médium pour créer de nouvelles perceptions. Une oeuvre hypnotique !


* Liminal Scope, dans l'ancien transformateur électrique du jardin Fabert, par Hovver. Composée de trois anneaux qui encadrent de la lumière changeante dans le noir le plus complet elle provoque une méditation sur nos propres perceptions car celles-ci sont en constante bouleversement. Magnifique !



* Frame Perspective, Maison de la région, Par Olivier Ratsi. Une installation lumineuse et sonore, un espace virtuel émergeant dans un lieu réel. Une réflexion sur le temps et la virtualité. Grandiose de possibilités virtuelles !




* 1,3 secondes, basilique Saint-Vincent, par Guillaume Marmin. 1,3 est le temps mis par la lumière pour atteindre la Terre de la Lune. C'est une installation réflexive sur le temps, l'espace et les perspectives crées par la lumière ...





Informations pratiques :


Ouvert tous les jeudis, vendredis et samedis à la tombée de la nuit 
Accès libre et gratuit