Alençon étant la ville à côté de laquelle je réside, je ne pouvais que vous la présenter. On la connait souvent de nom grâce à la royauté : les titres de Duc et Duchesse d'Alençon étaient souvent donnés aux cadets de la famille royale. Puis, sa dentelle finit de la faire connaitre et lui donna une aura internationale. Elle est donc une ville d'histoire et le berceau de quelques monuments qui valent qu'on s'y arrête. 


Un peu d'histoire :


Une dentelle unique :


On ne peut évoquer Alençon sans parler du fameux : " Point d'Alençon " inscrit sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l'Unesco. En 1655, Colbert choisit la ville d'Alençon pour y fonder une manufacture royale chargée de faire concurrence aux grands centres dentelliers étrangers. Les dentellières d'Alençon développèrent une technique spéciale : le réseau. La dentelle d'Alençon devint alors la référence absolue en matière d'élégance. Portée comme un bijou par les nobles (uniquement les hommes au départ), elle devint la référence absolue lors du grand siècle ( XVIIe s ).
Aujourd'hui réduite à un atelier situé dans l'ancien collège des jésuites. Vous pouvez en acheter chez Auguste où aller l'admirer aux musée des beaux arts et de la dentelle d'Alençon.

Ville d'origine de Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus :


Appelée également Sainte Thérèse de Lisieux, c'est une des plus grandes mystiques du XXe s. Elle naquit et vécut à Alençon, à la fin du XIXe s jusqu'à ses 4 ans avant de s'installer avec sa famille à Lisieux. Particulièrement aimée, elle se fit connaitre par ses écrits et notamment grâce à son livre : " L'histoire d'une âme" publié et traduit après sa mort, à l'âge de 24 ans, dans plus de 60 langues à travers le monde.

maison de sainte therese de lisieux

La 2e division blindée du Général Leclerc libère Alençon :


Le 12 août 1944. Cela faisait parti du grand plan de libération de la Normandie grâce à l'encerclement de l'armée allemande par le sud. La division Leclerc s'est donc mis en route et est remontée du Mans vers Alençon. Sur le pont de la rue du Pont-Neuf, Le général Leclerc a mis pied à terre, donné des ordres et est reparti sans hâte. Pourquoi le pont ? La stratégie de Leclerc consistait à s'emparer des ponts qui sont nécessaire au repli ou à l'avancée allemande. Alençon fut libérée sans violence.

Que voir et que faire à Alençon ?


Au centre ville :


L'église Notre-Dame :

Beaucoup la confonde avec une cathédrale tant elle est majestueuse. Je vous conseille de passer sous son porche gothique merveilleusement décoré de sculptures en pierre, partie la plus ancienne, XVe s et la plus admirable.

notre dame alençon

La chocolaterie Glatigny :

Une des rares chocolaterie dont la fabrication est artisanale. Elle est très réputée pour ses Etriers Normands qui sont un pur délice. Je me souviens être allée dans le Nord de la France et lorsque je disais venir d'Alençon, on me parlait de ses chocolats avant le reste...


La maison d'Ozé :

Construite au XVe s, elle fut habitée par des personnages célèbres avant de devenir le siège de l'Office de Tourisme d'Alençon. Au fond du jardin, vous trouverez les anciens remparts de la ville et aurez une belle vue sur ce bâtiment et l'église Notre Dame.

maison d oze alençon

Le musée des beaux-Arts et de la dentelle :

Vous y trouverez, en plus d'une riche section consacrée à la dentelle, son histoire et ses techniques, des œuvres de peintres locaux comme Georges Lacombe passionné par la forêt d'Ecouves à l'orée de laquelle il s'installa. René Brô qui a peint les paysages de l'Orne et André Mare créateur de l'Art déco.

La bibliothèque des Jésuites :

On ne peut pas la manquer avec sa toiture en forme de navire renversé. Le bâtiment date du XVIIe s et des manuscrits anciens s'y trouvent conservés. Les salles de lecture sont magnifiques et apaisantes. Les boiseries somptueuses fond un magnifique écrin aux livres anciens.

bibliotheque des jesuites alençon



La Halle au blé :

Vaste bâtiment rond surmontée d'une belle verrière qui accueille très régulièrement des expositions et manifestations.

halle au ble alençon

La château des Ducs :

Un beau château du XVe s qui a servi de maison d'arrêt jusqu'à peu. On ne peut donc le visiter et il est à souhaiter qu'il sera un jour rénové.

chateau ds ducs alençon

L'hôtel de Guise :

Du XVIIe s, classé aux Monument Historique. Cette demeure a été construite par Fromont de la Bernardière. La petite fille d'Henri IV, duchesse de Guise et d'Alençon en avait fait sa demeure avant que l'hôtel soit abandonné et ne serve ensuite de demeure aux différents intendants des généralités. Il est devenu le siège de la préfecture de l'Orne. 

hotel de guise alençon

L'hôtel du "Grand Cerf " : 

Beaucoup plus récent mais totalement sublime. Acquis par l'aubergiste Beaudoin, celui-ci entreprit de rénover et refaire totalement la façade. Il acquit également le bâtiment voisin afin d'agrandir ce qui deviendra le plus grand hôtel d'Alençon. Les façades, les toitures et les deux magnifiques lampadaires devant l'entrée sont des éléments protégés.

hotel du grand cerf alençon

hotel du grand cerf alençon


Le quartier Saint Léonard :


On y  trouve des allées secrètes et petites places au charme fou entre des maisons anciennes et parfois classées au monument historique. telle la maison à l'étal,  la plus ancienne maison d'Alençon datant du XVe s.

cour galerie d'art alençon

galerie d'art goupil alençon

quartier saint leonard alençon

quartier saint leonard alençon

maison a l etal alençon

maison quartier saint leonard alençon

quartier saint leonard alençon

Informations pratiques et bonnes adresses :


Où manger à Alençon ?


Mes incontournables :

Rive Droite : Une cuisine savoureuse, un joli décor, une terrasse au bord de l'eau où il fait bon s'attarder aux beaux jours. 31 rue du Pont Neuf

Chez Fano : Des produits frais, une cuisine gastronomique à moindre coût. Incontournable ! 22 rue Saint Blaise.

Le Bistrot : Un lieu convivial. Une jolie cours médiévale pour se poser en toute tranquillité. Une cuisine de qualité. 21 rue de Sarthe.

Où boire un verre ? Où écouter de la musique ?


Le Carnet de Route : Un décor vintage, un patron accueillant qui accueille musiciens et artistes. 8 rue Marcel Palmier.

Où acheter de la dentelle ?


Auguste : 14 place de la halle au blé. Une merveille de boutique tenu par un passionné de chine aux goûts très sûr. Vous découvrirez de rares collections. J'aime particulièrement sa collection de marottes.


A proximité d'Alençon :


Saint-Ceneri-Le-Gerei :


Un lieu à voir absolument. Vous pouvez lire le post déjà écrit sur ce village : Saint-Ceneri-le-Gerei, plus beau village de France et Saint-Ceneri-le-Gerei l'hiver, série photographique.


saint ceneri le gerei normandie

La forêt d'écouves :


Une des plus grandes forêts de l'Orne. Pour moi qui ai été habituée aux forêt de l'Est, je reste subjuguée par la beauté des forêts normandes. Celle-ci en particulier à un attrait particulier par ses arbres hêtres, chênes et pins sylvestres mais aussi parce qu'elle est vallonnée ce qui donne lieu à une superposition de multiples paysages. J'irai même plus loin, elle donne parfois l'impression de voyager à travers la France ; certains endroits font penser aux Vosges quand d'autres nous transportent au Canada. J'aime m'y promener. Au printemps, on peut facilement y apercevoir de nombreux brocards.

C'est une ancienne forêt royale dont on aperçoit encore les bornes de signalisation de granit classées aux monuments historiques.

arbre foret ecouves

chene au verdier foret ecouves

foret ecouves automne


Le château de Carrouges :


Classé Monument Historique, le château date du XIVe s. C'est un des joyaux de l'Orne à la fois par son côté imposant et son état de conservation. Je vous conseille sa visite ; c'est un voyage dans le temps. On y retrouve les grandes étapes de sa construction et de l'histoire de France. L'équipe est particulièrement agréable. 

chateau de carrouges

porte du chateau de carrouges

porte du chateau de carrouge